Contact
  • Banner Redmed 748x90
Derniere minute

  • VERS LA SUPPRESSION TOTALE DE LA RÈGLE 51/49, Une loi contraignante pour les investissements étrangers (2)

    Le discours officiel sur l’IDE a été présenté comme la panacée, voire la solution miracle aux problèmes de développement du pays. Que peut-on retenir lorsque l’on se penche sur le bilan d’une décennie et demie de présence du capital étranger en Algérie ? Une présence très timide par son volume et un déploiement porté par une logique beaucoup plus commerciale que créatrice de valeurs.

    Lire la suite

  • LA COOPÉRATION ÉCONOMIQUE ALGÉRO-US SE DENSIFIE,Un comptoir commercial à Baltimore pour vendre le made in bladi (2)

    Une délégation d’hommes d’affaires américains s’est rendue en Algérie dans le cadre d’une mission d’affaires et de prospection d’opportunités du marché algérien. La mission organisée par le Conseil d’affaires algéro-américain (USABC) comprend des représentants de plusieurs secteurs d’activités comme les télécommunications et nouvelles technologies de l’information, l’équipement agricole, l’industrie manufacturière, l’énergie, les énergies renouvelables, le recyclage des déchets, l’industrie pharmaceutique et les dispositifs médicaux.

    Lire la suite

  • AGRICULTURE, Peut-on espérer assurer une sécurité alimentaire ? (2)

    Une sécurité alimentaire relève du rêve des hauts responsables difficiles à concrétiser pour des raisons évidentes même si certains analystes pensent que c’est un pari tout à fait réalisable. La confusion règne entre les concepts autosuffisance alimentaire, sécurité alimentaire et sûreté alimentaire. La terminologie est importante quand on aborde un sujet aussi stratégique, l’autosuffisance alimentaire désigne une situation où un pays parvient à subvenir à l’ensemble des besoins alimentaires de sa population par une production exclusivement locale. 

    Lire la suite

  • AFRIQUE, 144 milliards de dollars d’IDE à l’horizon 2020 (2)

    Qualifiée par certains économistes de nouvelle frontière des investisseurs, l’Afrique devrait, selon le cabinet Amadeus, brasser au total jusqu’à 144 milliards de dollars d’IDE à l’horizon 2020 et attirer un maximum d’investissements, à la recherche de nouveaux marché. Dans la même foulée, le cabinet Roland Berger, indique que si les tendances actuelles se confirment, le rôle joué par l’Afrique dans l’économie mondiale ira croissant. Il relève que les investissements étrangers réalisés en Afrique sont plus rentables que dans toute autre région en développement, et en déduit que les chefs d’entreprise et les investisseurs, pour tirer profit de l’immense potentiel de ce continent, doivent l‘intégrer à leurs plans stratégiques à long terme. 

    Lire la suite

Mot à dire
Par : S. Méhalla

Dictature éclairée

Dictature éclairée. Voilà bien un concept où se polarisent mes esprits depuis quelque temps, vu l’absurde que vit le pays. Vu, aussi, les «chorégraphies politiques» auxquelles quelques dissonants récitatifs de partis à zéro crédit se donnent au pas en tentant de fourguer au peuple ce dont il n’a pas besoin et lui prendre des nécessités dont il a vitalement besoin. Continuité, pas de continuité. Ru...

  • Pub Laterale 2
Derniere minute
Chroniques
Par : Rachid Ezziane

Le principe de Peter

Un journaliste américain, du nom de Raymond Hull, à force de rencontrer des déboires dans sa vie de tous les jours, il y a quelques années, a eu le malin plaisir de s’attarder sur chaque événement social, économique, commercial ou administratif, qui lui empoisonnait la vie, et de bien l’observer. Mais il ne trouva point d’explication à toutes ces maladresses, qu’il croyait qu’elles étaient juste d...

Monde

Sport


Auto


Fou de CRESUS