Contact
  • Banner SOVAC 728x90

Sport

Derniere minute

CAN 2019 - Algérie - Guinée (3-0): les Verts avec l'art et la manière



La sélection algérienne de football a "échappé à la malédiction" ayant frappé plusieurs grandes nations lors de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2019) qui se déroule du 21 juin au 19 juillet en Egypte, en surclassant aisément la Guinée (3-0) en huitième de finale disputé dimanche soir au stade du 30-Juin (Le Caire), se qualifiant ainsi haut la main pour les quarts de finale, prévus ce jeudi à Suez.

En effet, la dure réalité du terrain a déjà été fatale à plusieurs grandes nations du football africain, dont le Cameroun (Tenant du titre) et l'Egypte (Pays organisateur), sans oublier le Maroc, qui comptait également parmi les sérieux prétendants au titre. Mais l'Algérie, elle, est sortie indemne de ce guêpier, se permettant même le luxe d'associer la manière au résultat dans sa brillante qualification contre la Guinée.Comme lors de la phase de poules, où elle avait affiché un bilan parfait de trois victoires en trois matchs, avec six buts marqués et aucun d'encaissé, la sélection algérienne a réédité le même sans faute contre la Guinée, en marquant trois jolis buts sans en prendre le moindre.Après un bref round d'observation, ayant duré environ une vingtaine de minutes, Les Verts ont commencé à porter le danger dans le camp adverse et c'est le fer de lance Baghdad Bounedjah qui a été le premier à s'illustrer.Lire aussi: Football / CAN 2019 - Huitièmes de finale: l'Algérie domine la Guinée 3-0 et va en quartsEn effet, bien servi par Adlène Guedioura, le buteur d'Al-Sadd (Qatar) a réussi un joli contrôle de la poitrine avant d'enchaîner par une belle reprise de volée qui est passée légèrement au-dessus.Trois minutes plus tard, Youcef Belaïli adresse un joli centre à destination de Ramy Bensebaïni, qui seul au deuxième poteau à tenté un retourné acrobatique, mais le gardien Guinéen était sur la trajectoire.Les efforts de la sélection algérienne ont fini par porter leurs fruits à la 24e, lorsqu'après un joli une-deux avec Bounedjah, le virevoltant meneur de jeu de l'Espérance Tunis Youcef Belaïli s'est présenté seul devant le gardien guinéen, avant de le tromper d'un tir bien placé, qui est allé se loger dans le coin opposé (1-0).La dernière occasion qui mérite d'être signalée en première mi-temps était également algérienne et c'est ce même Belaïli qui en était à l'origine, mais son tir de l'extérieur du pied droit est passé légèrement au-dessus.

 

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2