Contact
  • Banner SOVAC 728x90

Monde

Derniere minute

Attaque hier d'un pétrolier dans le golfe d'Oman, La vidéo des États-Unis accusant l’Iran



L'armée américaine a publié hier jeudi une vidéo montrant des forces spéciales iraniennes retirant une mine du flanc d'un pétrolier dans une attaque dans le golfe d'Oman.

Les médias américains parlent d’un autre pétrolier norvégien qui aurait été touché par trois explosions.

Les États-Unis accusent, sans aucune preuve, l'Iran d'être derrière ces attaques.

Les tensions entre les États-Unis et l'Iran se sont considérablement aggravées depuis l'entrée la venue du président américain Donald Trump au pouvoir en 2017 qui a pris la décision d’appuyer les sanctions et d’annuler l’accord sur le nucléaire conclu avec Barak Obama.

L’incident d’hier n’a pas été sans effet sur le prix du baril qui a grimpé de 4%. Le golfe d'Oman constitue une importante voie de navigation par où transite un tiers exportations mondiales du pétrole. 

Les explosions en question…

Les forces navales américaines dans la région ont reçu des appels de détresse du Front Altair, propriété de la Norvège, à 06h12 (02h13 GMT) et du Kokuka Courageous, de propriété japonaise, à 07h00, à la suite d'explosions.

L'USS Bainbridge a intercepté des navires de la marine iranienne dans la région au moment de l'explosion.

Les équipages des deux navires ont été évacués vers d'autres navires se trouvant à proximité.

Le Front Altair transportait du naphta, un produit pétrolier, des Émirats arabes unis à Taiwan. Le Kokuka Courageous transportait du méthanol d’Arabie saoudite vers Singapour.

 

Les réactions…  

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré lors d'une conférence de presse à Washington: «Les États-Unis estiment que la République islamique d'Iran est responsable des attaques. Cette évaluation est basée sur les renseignements, les armes utilisées, le niveau d’expertise nécessaire pour mener à bien l’opération, de récentes attaques similaires iraniennes contre la marine marchande et le fait qu’aucun groupe de mandataires opérant dans la région n’a les ressources et la compétence pour agir avec une telle autorité et un tel degré de savoir-faire.»

Jeremy Hunt, secrétaire britannique aux Affaires étrangères, a, quant à lui, déclaré que le «point de départ est de croire nos alliés américains».

 

Le ministère chinois des Affaires étrangères a appelé toutes les parties à la retenue. Les EAU ont décrit les attaques comme une «escalade dangereuse».

 

La réaction de l’Iran…

Le président iranien Hassan Rouhani a accusé vendredi les États-Unis de constituer «une menace sérieuse pour la stabilité au Moyen-Orient».

Il a réitéré son appel à revenir à l'accord nucléaire de 2015 et en respecter les engagements.

Dans un communiqué publié ce vendredi, la mission iranienne aux Nations Unies a déclaré qu'elle rejetait ce qu'elle a qualifié d'allégations «sans fondement» et «iranophobes».

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2