Contact
  • Banner SOVAC 728x90

Lecture

Derniere minute

FORT-NATIONAL (suite et fin)



En Kabylie, culminant à 901 mètres d’altitude, FORT-NATIONAL (ex-FORT-NAPOLEON) est situé à 104 km à l’Est d’ALGER et à 27 km  de TIZI-OUZOU, son chef lieu départemental.

Elle est créée par arrêté gouvernemental du 25 août 1880 (territoires distraits de la commune indigène de Fort- National). Elle est renommée Les OUADHIA en 1955 et supprimée par arrêté du 27 novembre 1956.  Son chef-lieu était FORT NATIONAL.

Composition :

-BENI AÏSSI : Tribu distraite de la commune mixte des Issers pour être rattachée à la commune mixte de Fort-National par arrêté du 3 avril 1884. Son territoire est délimité et constitué en un seul douar par arrêté du 28 avril 1894.  Quatre centres municipaux sont créés sur son territoire par décret du 5 novembre 1945 (Aït Mesbah, Ighil Bouzerou, Taguemount Oukerrouche et Tighzert). Cinq autres le sont par décret du 26 juillet 1946 (Aguemoun, Ichardiouène Ou Fellah, Ighil Nait Chila, Taddert Ou Fellah des Aïssi, Tassoukit).

-BENI DOUELA : Tribu distraite de la commune mixte des Issers pour être rattachée à la commune mixte de Fort-National par arrêté du 3 avril 1884. Son territoire est délimité et constitué en un seul douar par arrêté du 29 juin 1895.  Sept centres municipaux sont créés dans le douar par décret du 5 novembre 1945.

Commune constituée par arrêté du 27 novembre 1956, à partir de douze centres municipaux, dont Aguemoun, Aït Ali, Ouali, Ighil Mimoun,  Taboudrist, Aït Bouyahia...

Une section administrative spécialisée porte le nom de cette commune.

-BENI IRATEN : Une partie du territoire de la tribu des Beni Iraten est soustraite de la commune mixte de Fort-National pour être rattachée à la commune de plein exercice de Fort-National par arrêté du 13 mai 1886.  Le territoire de la tribu des Aït Iraten (ou Beni Iraten) est délimité par arrêté du 4 juillet 1895 et constitué en trois douars : Ousammeur,  Iraten et Oumalou.

-BENI MAHMOUD : La tribu des Beni Mahmoud est distraite de la commune mixte des Issers pour être rattachée à la commune mixte de Fort-National par arrêté du 3 avril 1884. Le territoire de la tribu (nommée aussi Aït Mahmoud) est délimité et constitué en un seul douar par arrêté du 28 juin 1895.

Trois centres municipaux sont créés dans le douar par décret du 5 novembre 1945 et trois autres par décret du 26 juillet 1946. Ils constituent la commune d'Aït Mahmoud par arrêté du 27 novembre 1956.

-BENI YENNI : Territoire de tribu délimité et constitué en un seul douar par arrêté du 15 mars 1894.

Six centres municipaux sont érigés sur son territoire par décret du 5 novembre 1945.  Quatre d'entre eux constituent la commune de Beni Yenni, créée par arrêté du 8 novembre 1956 : Taourirt Mimoun (siège de la commune),  Taourirt El Hadjadj, Agouni Ahmed et Tigzirt.

-ICHERRIDENE : Centre municipal créé par décret du 5 novembre 1945 dans le douar Oumalou de la commune mixte de Fort-National.  Il est intégré dans la commune d'Aït Aggouacha par arrêté du 8 novembre 1956.  Une section administrative spécialisée porte son nom.

-IGHIL BOUZEROU : Centre municipal créé par décret du 5 novembre 1945 dans le douar Beni Aïssi.

Il est érigé en commune par arrêté du 27 novembre 1956 (avec le centre municipal de Tighzert), dans le département de Grande-Kabylie.

-TAOURIRT MIMOUN : Centre municipal créé dans le douar Beni Yenni par décret du 5 novembre 1945.

Il est intégré à la commune de Beni Yenni, créée par arrêté du 8 novembre 1956.

Une section administrative spécialisée porte le nom de Taourirt Mimoun.

-TIZI RACHED : Centre municipal créé par décret du 26 juillet 1946, dans la commune mixte de Fort-National. Il devient le siège de la commune d’Aït Akerma constituée par arrêté du 27 novembre 1956.

La "Caserne" désigne une zone militaire couvrant le plus haut plateau de FORT- NATIONAL sur une surface d'environ 6 hectares. C'est le

dernier vestige du Fort-Napoléon fondé en 1857 et dont ne subsistent que la fortification Sud et quelques bâtiments. Le plus remarquable, la

Caserne RULLIERES, édifié en 1871, domine toujours la route de TIZI OUZOU en dépit de son état actuel de délabrement critique.

L’ECOLE

L'école élémentaire du centre historique de FORT-NATIONAL a été achevée en 1950.

 La création d'un groupe scolaire est mentionnée dès 1923 dans les archives militaires françaises, avec le projet de restructuration des parcelles des Ateliers du Génie où sera construit le bâtiment.

Édifiée à proximité de l'Eglise et de la Mairie, l'Ecole faisait partie de l'ensemble de bâtiments institutionnels composant traditionnellement le centre civil des petits bourgs français. Mouloud FERAOUN en a été le directeur de 1952 à 57 ce qui a contribué à la popularité de l'établissement, abondamment évoqué dans "Lettres à ses Amis" et "Journal" qu'il a rédigés en partie durant ces années où il fut en poste à FORT-NATIONAL. Les directeurs successifs de cet établissement furent :

1950 : M. REKHOU, Officier d'instruction publique, 

1952 -55 /60 : Mouloud FERAOUN,

1958 : Embarek OUAR.

DÉMOGRAPHIE

Année 1936 : 13 080 habitants dont 354 Européens ; Année 1960 : 20 018 habitants dont 317 Européens.

ETAT CIVIL

(1882) BRANCHUT J. Louis/CANTIN Clémentine –(1884) CADET Emile/FLEURANT Marguerite –(1884) GALIAN Jules/MAUCUER Rosine -(1883)

HARSTER Alphonse/FONTEYREAUD Elisabeth -(1895) LAMBERT Charles/CHRETIEN Anne –(1883) SALA Samuel/RIONDEL Mathilde –(1884)

SIEGES Pierre/GUILLERMIN M. Louise –

Quelques naissances…

1881 : BOURELLY Jean ;

1882 : BERTHUY Georges ; BOYER M. Louise ; DUBOIS Paul ; EVROT Louis ; LIEBING Pierre ; PONS Manuel ; POUPENEY Léon ; 1883 : BION Rodolphine ; BOESCH Catherine ; BREQUE Charles ; DOMINIQUE Louis ; FASOLETTI Jules ; KIENE Elise ; LACOMBE Joséphine ; 

VAISSEAUX Joséphine ;

1884 : BAUMLE Paul ; DOMINIQUE Charles ; EVROT Eugénie ; FONTAINE Emilie ; LANA Félix ; SOUBEYRAND Marie ;

NDLR : Ce sont les seuls registres qui sont mis en ligne par le site ANOM.

DÉPARTEMENT

Le département de TIZI-OUZOU fut un département français d'Algérie entre 1957 et 1962. Il avait l’index 9L.  Considérée depuis le 4 mars 1848 comme partie intégrante du territoire français, l'Algérie fut organisée administrativement de la même manière que la métropole. C'est ainsi que pendant une centaine d'années, la ville de TIZI-OUZOU fut une sous-préfecture du département d'ALGER, et ce, jusqu'au 28 juin 1956. A cette date ledit département fut divisé en quatre parties, afin de répondre à l'accroissement important de la population algérienne au cours des années écoulées. L'ancien département d'Alger fut dissous le 20 mai 1957 et ses quatre parties furent transformées en départements de plein droit. Le département de TIZI-OUZOU fut donc créé à cette date, et couvrait une superficie de 5 806 km² sur laquelle résidaient 800 892 habitants et possédait six sous-préfectures : AZAZGA, BORDJ-MENAÏEL, BOUIRA, DRAÂ-EL-MIZAN, FORT-NATIONAL et PALESTRO.

L’Arrondissement de FORT-NATIONAL comprenait 17 localités :

Aït Aggouacha – Aït Akerma – Aït Hichem – Aït Mimoun – Aït Yahia – Arbaa des Ouacifs – Beni Yenni – Bou Adenane – Fort-National – Immessouhal – Irdjen – Michelet – Taguemount Tassaft Aguemoune – Tizi Rached – Yattafen.

 

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2