Contact
  • Banner SOVAC 728x90

Lecture

Derniere minute

Les démons de la violence



En regardant cette vidéo, ils se sont trouvés à la  place de ces démons en train de violer et d’égorger ces deux filles.  La grande question est là : est-ce que ce démon va finir par sortir d’eux après les avoir ainsi pénétrés ?

La semaine dernière, au pied du mont Toukbal au Maroc, deux jeunes scandinaves ont été trouvées mortes violées et égorgées dans la tente où elles bivouaquaient.  Ce qui rend ces meurtres particulièrement abominables, c’est le fait qu’ils ont été filmés par les assassins eux-mêmes et leur diffusion massive a été assurée par les réseaux sociaux.  C’est la vision de cette vidéo qui a propagé une énorme émotion partout où se trouvent des Marocains ou des Nord-Africains dans le monde. Je n’ai pas eu l’opportunité de la voir, mais je l’ai vue dans les yeux de mes patients.  L’un d’eux n’en avait plus dormi depuis deux jours.  Il était dans un état second et m’a raconté des épisodes très étonnants de son passé.  Quand il était enfant, il avait fréquemment assisté à des soirées Issawa où les membres de sa famille tournaient autour d’un feu puis chacun à son tour s’écroulait au sol pris de transes.  Il m’a parlé des sorciers qui jetaient des écritures dans le feu. Et, enfin, de traces de pas qui se formaient sur le sable sous ses yeux alors qu’aucun être visible n’n’était passé.

Bref, pour lui, il y a un monde parallèle au nôtre, dans lequel vivent les démons, qui peuvent avoir une influence sur le monde réel.  Il connaissait une femme qui, par des pratiques de sorcellerie, avait réussi à influer sur son amant de manière à ce qu’il ne puisse bander que devant elle. Ainsi l’assassinat des deux jeunes filles a évoqué pour mon patient le monde parallèle des démons qu’il faut séduire et amadouer par la musique et les rituels religieux.  Il faut aussi leur laisser l’occasion de rentrer en nous durant la transe, pour pouvoir éventuellement les inviter à partir la transe finie.  Le monde des démons laisse des traces visibles même si le démon lui-même est rarement visible. À moins qu’il ne s’incarne dans un personnage exceptionnel de beauté, par exemple, mais dont on reconnaîtra l’appartenance aux démons parce qu’il a des sabots à la place des pieds.

Ces démons inspirent la terreur.  Et il faut beaucoup de courage pour les combattre ou les amadouer en les laissant nous pénétrer durant la transe.  La vidéo du viol et de l’assassinat est comme un démon qui a pénétré tous ceux qui l’ont vue.   En regardant cette vidéo, ils se sont trouvés à la  place de ces démons en train de violer et d’égorger ces deux filles.  La grande question est là : est-ce que ce démon va finir par sortir d’eux après les avoir ainsi pénétrés ?

On comprend dès lors la répugnance généralisée qu’a suscitée cette vidéo.  Personne n’a envie d’être habité durablement par un tel désir et chacun qui a visionné le film veut s’en défaire et revenir au temps où il ne l’avait pas encore vu.  C’est que ce démon laisse une trace dans les âmes, comme un pas sur le sable.  On ne voit pas impunément cette vidéo. Mais étant pénétrés avec violence par les démons de cette vidéo, ils se trouvaient aussi être à la place de ces deux filles menacées dans leur vie même.  C’est-à-dire terrorisés, sans recours face à un ennemi invisible et inattendu, qui peut surgir à tout instant de son univers parallèle pour pénétrer le nôtre. Cette vidéo, en somme, fait vivre à ceux qui l’ont vue, pour quelques instants, le désir de violer et de tuer et la terreur de l’être.  Par le miracle de l’image, chaque spectateur se trouve parachuté sur le front d’une guerre où il risque de tuer et d’être tué.  Et il oublie tout à coup tout ce qui le constitue habituellement parce que, sur le front, on n’a pas le loisir de penser à sa vie quotidienne, on est pris dans l’urgence d’être vigilant sous peine de mourir. Mais que cherchaient à faire ces criminels?  Et pourquoi l’ont-ils fait?  Ils ne se sont pas contentés de violer et d’égorger deux étrangères.  Ils se sont filmés en train de le faire et ont largement diffusé la vidéo.  Pourquoi ?  Certainement pour obtenir l’effet que nous avons vu se réaliser sur tous ceux qui ont vu la vidéo.  Les terroriser et les sortir de leur quotidien sécurisé pour les projeter sur le front d’une guerre fictive à venir.  Les sortir de leur univers anthropologique où ils savaient charmer et négocier avec les démons pour les amener à vivre dans un monde politique et guerrier où les démons prennent place définitivement dans leur quotidien en leur inspirant une terreur permanente.  Un monde où les cadavres meublent les espaces de leur vie.  En islam on a tendance à enterrer les cadavres rapidement parce que cette religion supporte mal la contemplation d’un corps inerte qui ne serait pas animé par le souffle divin.  Pour l’islamisme, c’est le contraire.  Le cadavre importe, surtout s’il a été décapité.  Il faut alors l’exhiber sans cesse.  L’islam et l’islamisme sont deux choses radicalement différentes.

Enfin, à semer l’insécurité dans les cœurs, on discrédite celui qui est responsable de cette sécurité : le pouvoir royal.  On encourage les gens à dire du mal de lui et, qui sait, à commencer à penser qu’on pourrait éventuellement s’en passer.   Se débarrasser, chacun pour soi, de cette figure paternelle et c’est l’insécurité qui s’installera définitivement dans les esprits.

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2