Contact
  • Banner Redmed 748x90

Entretiens

Derniere minute

INTERVIEW D’ANDRE SANTINI, ANCIEN MINISTRE, MAIRIE D’ISSY-LES-MOULINEAUX VICE-PRÉSIDENT DE LA MÉTROPOLE DU GRAND-PARIS



Crésus : Comment faut-il comprendre la dynamique des villes en faveur de l'innovation disruptive, de l'intégration des solutions numériques et l’IA au service des citoyens ?

Santini : J’ai toujours considéré que le territoire local est le niveau le plus pertinent pour développer de nouveaux services numériques pour le citoyen. Les villes sont les entités géographiques, politiques, socio-économiques et culturelles où des millions de personnes vivent, travaillent et exercent directement leurs droits de citoyens et de consommateurs. Vous remarquerez d’ailleurs que les expériences les plus innovantes observées dans le domaine numérique ont été menées au niveau des villes, le rôle des États étant d’adapter la législation pour faciliter leur développement. 

Quel est le rôle du territoire et de leurs parties prenantes PME surtout dans le financement et développement des solutions innovantes agiles pour la transformation des villes tout en protégeant leurs âme et leur spécificités?

Notre ville est, comme vous le savez peut être, l’une des villes françaises les plus innovantes pour permettre à la population d’accéder à de nouveaux services facilitant leur vie quotidienne. C’est une Ville qui a aussi basé son développement sur son attractivité économique, ne ménageant jamais ses efforts pour moderniser ses services publics et accompagner les entreprises les plus innovantes, des grandes multinationales comme Microsoft ou Cisco jusqu’aux start-up. Notre ville est souvent la première à adopter de nouveaux usages. Ce fut le cas, il y a 20 ans, avec l’état civil en ligne et cela s’est propagé à de multiples autres domaines. C’est en mai 1996 avec le lancement du site web www.issy.com, que la Ville est pleinement entrée dans l’ère numérique. 

Depuis, la ville n’a jamais cessé d’innover pour développer l’accès aux démarches administratives en ligne, de l’inscription en ligne sur les listes électorales au paiement de la restauration scolaire par Internet, en passant par le prêt de livres électroniques dans les médiathèques, la généralisation des tableaux interactifs dans les écoles primaires, le paiement du stationnement par téléphone mobile, le vote électronique, les applications favorisant les déplacements, comme Zenbus pour voir en temps réel son bus sur son smartphone, ou encore le portail Open data qui offre un accès transparent au budget et à de nombreux autres jeux de données locaux. Nous sommes cependant pragmatiques et veillons à accompagner la population dans cette modernisation de nos pratiques, tout en poursuivant une gestion rigoureuse des finances publiques.

Comment envisager la formation des acteurs de l'innovation  pour être de plus en plus agiles et saisir des opportunités de croissance durable au niveau des «smart cities» et des «smart régions» ?

Je crois qu’il s’agit d’abord d’un état d’esprit. «La seule chose vraiment valable est l’intuition», disait Einstein. Cela ne vous étonnera donc pas si c’est à Issy-les-Moulineaux qu’est né le concept de «Nextdoor» lancé par Bouygues Immobilier il y a quatre ans. Il s’agit d’un nouveau concept de gestion d’immobilier d’entreprises, où les start-up accueillies dans les espaces de co-working dessinés à la mode californienne, côtoient des groupes de salariés de grandes entreprises venus travailler quelques mois en mode projet. Le bail 3, 6, 9 a disparu, cédant la place à des tarifs au poste de travail sans obligation de durée. 

Inutile de vous dire que cela va profondément changer la vie des start-up qui doivent très souvent déménager au gré de leur développement. La Ville est à l’écoute de ses entreprises et accompagne leur développement en leur assurant d’abord un environnement de travail agréable, moderne et bien doté en transports en commun. En les associant ensuite à ses projets européens, afin de les plonger dans un univers plus international. En accompagnant leurs premiers pas, enfin, dans le cadre du Booster de So Digital, l’agence numérique de Grand-Paris-Seine-Ouest que pilote Issy Média, notre SEM chargée de la communication et de l’innovation de la Ville.

Quelle est votre meilleure expérience dans l'innovation des villes en France et en Europe ?

Il n’y a pas une expérience, mais une multitude d’innovations qui facilitent la vie quotidienne des habitants. Il faut voir l’innovation comme le déclencheur d’une transformation profonde de nos comportements et notre rôle d’élu local est de veiller à accompagner cette transformation auprès de notre population. Nous ne devons pas céder aux sirènes des technicistes ni contraindre nos habitants. Aujourd'hui, Issy-les-Moulineaux est l'un des pôles majeurs de la révolution numérique du Grand-Paris et plus de la moitié des entreprises installées sur notre territoire sont issues de la filière numérique.  En collaboration avec les acteurs privés, mais aussi les autres collectivités territoriales et les écoles spécialisées installées sur son territoire, la ville défriche, expérimente, fait la démonstration que la révolution numérique change concrètement notre vie quotidienne. Berceau de l’aviation au début du XXe siècle, Issy-les-Moulineaux s’inscrit pleinement dans la révolution numérique du XXIe siècle.

Quel conseil pour les générations du XXIe siècle et pour envisager l'Europe de l'Innovation disruptive (audacieuse) et comment peut-on inspirer l'Europe par des expériences innovantes dans les villes de France ?

Le grand intérêt de l’Europe est la capacité à mener des expériences à l’échelle d’un continent de plus de 500 millions d’habitants et d’en tirer les enseignements pour favoriser la réplicabilité. On reproche beaucoup de choses à l’Europe, alors qu’elle apporte de nombreux avantages aux citoyens. Qui rappelle que c’est grâce à l’Europe que nous pouvons voyager partout sur le continent et utilisant nos smartphones sans payer de roaming ? Qui rappelle que quelques-unes des innovations les plus marquantes comme la carte à puce, le GSM, le web, le Bluetooth ou Skype sont européennes ? L'Europe reste un marché attractif en matière d'innovation et constitue une source d'innovation qui s'exporte dans le monde entier. Cessons donc de nous auto flageller et portons au contraire la vision européenne d’une société numérique protectrice des droits humains dans un monde en plein bouleversement.

 

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2