Contact
  • Banner SOVAC 728x90

Derniere minute

Derniere minute

L’ALGERIE VEUT RACHETER LES PARTS D’ANADARKO



Le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab a révélé qu’il n’y a aucun accord pour le rachat des actifs du groupe américain Anadarko par le géant français Total.

Interrogé en marge de la cérémonie d’installation du nouveau PDG de Sonelgaz, Arkab a d’abord démenti tout accord entre Total et Anadarko : «Il n’y a aucun accord entre les groupes Total et Anadarko», a-t-il indiqué avant d’affirmer que «l’Algérie ne le permettrait pas». Pour lui, le fait que son département n’ait reçu aucune réponse du groupe américain sur ce sujet signifierait qu’il n’y a pas d’accord : «Anadarko n’a pas répondu à nos interrogations sur cet accord, l’absence d’une réponse d’Anadarko invalide l’accord. Nous avons une bonne relation avec Anadarko et nous allons faire tout pour préserver les intérêts de l’Algérie», a-t-il ajouté. Selon le ministre, il n’est pas exclu de recourir au «droit de préemption» pour empêcher le rachat des actifs par le groupe français Total. Pour rappel Anadarko est opérateur en Algérie avec une participation de 24,5 % dans le bassin du Berkine (champs de Hassi Berkine, Ourhoud et El Merk), dans lesquels Total détient déjà 12,25 %.

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2