Contact
  • Banner SOVAC 728x90

Agriculture

Derniere minute

Maîtrise des intrants en aviculture



La régulation et la maîtrise des intrants avicoles et leurs impacts sur la réduction des prix de la volaille sur le marché ont été évoqués dimanche dernier lors d'une réunion de travail au siège du ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche.

Concertation entre les autorités et les professionnels

Présidée par le secrétaire général du ministère, Kamel Chadi, cette rencontre a réuni les membres du bureau du Conseil national interprofessionnel de la filière avicole (CNIFA), nouvellement installés. "Les opérations de régulation et la maîtrise nominative des intrants avicoles et leurs impacts sur la réduction des prix sur le marché ont été passés en revue et des propositions de solutions ont été également dégagées afin que la filière soit redynamisée pour assurer la disponibilité du produit.

Lors de cette réunion, les membres du bureau du CNIFA ont longuement discuté les questions liées à la mise en œuvre de l'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur le maïs. Les débats ont également porté sur les aspects liés à "l'organisation des différents maillons de la filière avicole et aux bonnes conduites des itinéraires techniques des élevages".

Par ailleurs, les représentants du bureau du CNIFA ont exprimé leur satisfaction quant à l'appui accordé par le ministère et son engagement pour renforcer l'adhésion de l'ensemble des acteurs et la mobilisation de tous les moyens nécessaires pour relever les défis de la filière avicole, qui est une activité importante pour le secteur de l'agriculture et également pour l'économie nationale. 

Il a été souligné l'intérêt qu'accorde le ministère à cette rencontre de concertation et d'échange autour des questions liées aux difficultés que rencontre la filière avicole, a conclu la même source.

La valeur de la production avicole pour l’année 2017 était de 228 milliards DA dont 154 milliards de DA pour les viandes blanches et 73 milliards de DA pour les oeufs de consommation.

Les wilayas potentielles en matière de production de viandes blanches pour l’année 2017 et qui assurent 70% de la production nationale sont Batna, Bouira, Sétif, Médéa, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Bordj-Bou-Arreridj, Mila, Mascara, Ain Defla, Tipaza, Tiaret, Oum  El Bouaghi, Béjaia et Boumerdes.

S’agissant de la production pour l’année 2017, il a été enregistré 529.442 tonnes de viandes blanches et 6,75 milliards d’unités d’œufs de consommation et le potentiel avicole pour l’année 2017 était de 233 millions de sujets de poulet de chair, 5,79 millions de sujets de Dinde et 28,06 millions de sujets de ponte.

La disponibilité des viandes blanches pour l’année 2017 était de 13 kg/hab par an et 160 œufs de consommation/hab/an, conclut le communiqué.

A rappeler, les Assises nationales de l’agriculture organisée avril dernier à Alger, avaient pour objectif de réfléchir avec l’ensemble des partenaires et intervenants sur les questions importantes en matière de politiques agricole, rurale et de pêche.

Neuf (09) ateliers avaient été consacrés, à cet effet, pour débattre les questions liées au foncier agricole, la ressource hydrique, la valorisation des produits agricoles et agroalimentaires, l’exportation des produits agricoles, la formation et l’innovation, l’organisation professionnelle et interprofessionnelle, le financement et les investissements agricoles et agroalimentaire, le développement rural et l’économie forestière, ainsi que le développement de la pêche et de l’aquaculture.

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2