Contact
  • Banner SOVAC 728x90
Derniere minute

Mot à dire
Par : samir mehala

Le harak, Lady Macbeth et les bonimenteurs…

Non, pas ce chef d’État, pas ce Premier ministre, pas ces ministres, pas ces secrétaires généraux, pas ces directeurs centraux, pas ce chef des armées, pas l’armée même, pas ce chef de la police, de gendarmerie… de la police et de la gendarmerie nous nous en cagnons. En passant pas de journaux ni de journaleux, et puis d’ailleurs, ces journalistes se mettent à nu au moins disant dans leur carrière...

Selon le Pr Boudghène Stambouli Amine : Une station solaire photovoltaïque pour l’éclairage de l’autoroute Est Ouest



L’autoroute Est-Ouest est particulièrement bien adaptée à l’installation d’une station solaire photovoltaïque pour plusieurs raisons, a indiqué le Professeur Boudghène Stambouli Amine, enseignant à l'université d’Oran (USTO).

 

 

Plusieurs raisons, précise le Pr. Boudghène, encouragent ces installations : un ensoleillement fort, l’existence des accès, une topographie adéquate, l’éloignement des zones habitées et du réseau électrique.

Ce projet permettrait donc de réduire la dépendance énergétique des stations de carburant le long de l’autoroute et de valoriser une ressource nationale.

Le professeur note que le projet permettra par ailleurs de créer un avantage compétitif énergétique sur le long terme et la réduction du gaz à effet de serre. « Il s’agit de déterminer la valeur monétaire d’une telle station, les données économiques étant, souvent, encore insuffisantes pour le moment et surtout difficiles à avoir de quelques propriétaires de stations de carburants. Néanmoins, des ordres de grandeurs peuvent être retenus, par notre équipe, et des propositions pour permettre aux  travaux d’avancer », et d’enchainer : « l’estimation de la valeur attribuée collectivement à ce projet doit conduire à éclairer localement le choix du site, à faciliter l’appréciation de la valeur collective du projet en mettant en avant les avantages apportés par la présence d’un tel projet sur l’autoroute Est-Ouest. Une des questions soulevée par l’équipe est celle de l’échelle et dimension dudit projet. »

Selon ce chercheur, la zone de référence retenue doit concilier des objectifs de pertinence et de faisabilité. Telle que présentée dans la programmation pluriannuelle des investissements de production électrique (PPI), le photovoltaïque (PV), sans distinction entre grande installation et petite installation, cumule plusieurs avantages qui pourraient inciter à son développement de manière prioritaire.

Il s’agit de la durée de vie de l’outil de production qui est de l’ordre de 25 à 35 ans. La puissance produite est partiellement garantie, le potentiel solaire qui est bien réparti sur le territoire, les raccordements aux réseaux qui sont moins problématiques et les coûts induits limités…  « Cette zone de référence permet de réaliser les seules installations capables de stocker puis de restituer des quantités significatives d’électricité, et de contribuer ainsi à la satisfaction des besoins de pointe et d’ajustement. » a précisé le Pr Boudghène.

Si l'on compare, avec d’autres installations PV à travers le monde, les incidences économiques de la construction et l'exploitation d’une telle installation en Algérie, en supposant une période de fonctionnement de 30 ans, celle-ci doit être prise en considération que l'on compare le produit intérieur brut avec des valeurs ajoutée brutes, ce qui n'est pas le même : le produit intérieur brut est la valeur ajoutée brute plus les taxes et les subventions souhaitables.

Notre interlocuteur a rappelé que l'industrie photovoltaïque est encore très jeune en Algérie il existe un écart élevé des coûts d'investissement, les coûts moyens actualisés de l'électricité et les impacts de l'emploi sont prévisibles. (….) En outre, les chiffres, en dinars, qu’on peut présenter ne peuvent pas être utilisés pour une prédiction des impacts économiques qui se produiront dans l'avenir. Ils sont juste pour donner une idée approximative des effets économiques qui pourraient accompagner le développement du PV sur le long de l’autoroute Est-Ouest. Les impacts réels dépendent en grande partie de la façon et du design de la station de repos et de la station de carburants, un moyen d’attirer un maximum d’usagers », a-t-il noté.   

Selon le Pr Boudghène Stambouli, les avantages macroéconomiques de ce type d’installation doivent être pris en considération si on parle du coût de la mise sur le marché d’un tel système, pour ne pas mentionner les avantages à long terme d'une transformation rapide de nos économies d'énergie, qui est l'objectif approprié pour l'introduction sur le marché du PV et qui est important pour prévenir les futures crises économiques et environnementales.

Le projet aura des impacts positifs pour l’autoroute et les zones de repos qui s’y trouvent. « Pendant la phase de construction, le projet va créer de l’emploi et de nouvelles opportunités génératrices de revenu »a-t-il conclu.

R. H.

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2

Monde

Sport


Auto


Fou de CRESUS