Contact
  • Banner SOVAC 728x90
Derniere minute

Mot à dire
Par : samir mehala

Le harak, Lady Macbeth et les bonimenteurs…

Non, pas ce chef d’État, pas ce Premier ministre, pas ces ministres, pas ces secrétaires généraux, pas ces directeurs centraux, pas ce chef des armées, pas l’armée même, pas ce chef de la police, de gendarmerie… de la police et de la gendarmerie nous nous en cagnons. En passant pas de journaux ni de journaleux, et puis d’ailleurs, ces journalistes se mettent à nu au moins disant dans leur carrière...

• La fondation FilahaInnove a été représentée à cette occasion par M. Soukhal. : Débats entre professionnels et administration à Mostaganem



La filière lait a fait l’objet d’un débat entre les professionnels et les responsables des services de l’Etat à la wilaya de Mostaganem. Cette journée a été marquée par la présence de la Chambre régionale de l'Agriculture de la wilaya, l’entreprise Soummam, le Président-directeur général de Algerian Bovine, M.Kouadi Toufik et de M. Benzaza, Directeur technique à l'ouest, et de Mostagri. La fondation FilahaInnove a été représentée à cette occasion par M.Soukhal et le président de la fondation, M. Bensemane.

Une présentation de la situation de la filière de la wilaya a été faite par le Directeur des services agricoles (DSA) et le président de la Chambre de l’Agriculture de la wilaya.

A cette occasion, il a été question des dernières techniques de l’hydroponie.

L’hydroponie ou culture hydroponique ou agriculture hors-sol, est la culture de plantes réalisée sur un substrat neutre et inerte. Ce substrat est régulièrement irrigué d’un courant de solution qui apporte des sels minéraux et des nutriments essentiels à la plante.

Les participants ont débattu également l’avantage de la salle de traite et de la nécessité de moderniser la filière élevage. La formation et la vulgarisation sont essentielles à tout développement de l'élevage laitier. 

M.Bouarroudj, représentant du Groupe Laacheb, a abordé de son côté la formation sur les élevages par une société américaine, en avril prochain et de l’utilisation de pivots pour la luzerne pour le mois de mars. 

Pour sa part, M. Seddik, Directeur technique et commercial de la laiterie Soummam, a indiqué que 2000 tonnes de produits laitiers sont utilisés et le reste de la poudre est importée. Il a fait savoir que la laiterie Soummam fait une utilisation de 1.200.000 litres/jour. Il a rappelé que la collecte de lait a débuté en octobre 2009 et était limitée à 30.000 litres/jour. Aujourd'hui, fait-il savoir, « il existe 42 centres de collecte répartis sur 28 wilayas en Algérie à l'Ouest (Relizane, Oran, Sidi Bel-Abbes, Ain Temouchent, etc.). »

En outre, la laiterie Soummam a distribué 10.000 vaches aux éleveurs conventionnés. « On encourage l'éleveur à aller à la modernisation  par des équipements modernes, en particulier des cuves de refroidissements dans les fermes ».

Par ailleurs, Soummam projette la création de pépinières de génisses  pour réduire l’importation des vaches.

Le chapitre relatif à l’hygiène dans les élevages a été présenté par le Dr Benacer de l’Inspection vétérinaire de la wilaya de Mostaganem.

L'hygiène est capitale pour les performances des élevages laitiers. Plusieurs mesures de base sont vulgarisées afin que l'éleveur prenne conscience et éviter des maladies et aussi des zoonoses telles que la brucellose et la tuberculose qui infectent  l’élevage et même l’éleveur.

Dans le débat qui s’en est suivi, M. Boukhalfa a émis des remarques sur l’alimentation concentrée. Il a indiqué que si on n’arrive pas à développer les fourrages verts, la filière sera condamnée. La vache laitière a des besoins spécifiques en nutrition et doit être bien prise en charge.

Les débats ont porté également sur la problématique des soutiens de la filière et aussi de la collecte.

Enfin, ils ont porté sur les actions des entreprises privées qui peuvent lever des obstacles sur les aides à cette filière.

  • Pub Laterale 2
  • Banner Salem 2

Monde

Sport


Auto


Fou de CRESUS