Contact

Derniere minute

Derniere minute

Le Maroc perd sa place de premier fournisseur d’huile d’olive pour l’Algérie



Le Maroc n’est plus le premier fournisseur de l’huile d’olive pour l’Algérie. En 2016, les exportations marocaines vers l’Algérie de ce produit ont chuté de 12%. Le Maroc rétrograde à la troisième position sur la liste des pays fournisseurs de l’huile d’olive pour l’Algérie rapporte Arabic CNN, citant les chiffres du ministère de l’Agriculture. En 2015, l’essentiel de l’huile d’olive (37%) importée par l’Algérie provenait du Maroc.

Les exportations tunisiennes ont également baissé. La Tunisie, qui occupait en 2015 la troisième position des pays fournisseurs en huile d’olive avec une part de 11%, a vu ses exportations chuter à 8% en 2016, occupant la 5e place. Par ailleurs, l’Algérie veut augmenter ses exportations d’huile d’olive vers l’Arabie saoudite, selon les mêmes chiffres. Ainsi, Ryad est devenu le deuxième client avec 26% des exportations algériennes de ce produit, derrière la France, avec 56%. En 2016, l’Algérie a exporté 47 tonnes d’huile d’olive pour 160.000 dollars. Une exportation qui reste dérisoire vu l’objectif des autorités compétentes d’exporter, à l’horizon 2019, cinq millions de litres pour une entrée en devise estimée à 14 millions de dollars.