Contact

Derniere minute

Derniere minute

Coopération algéro-française



La demande en forte hausse du côté algérien

La demande additionnelle adressée à la France en 2017 en provenance d’Algérie s’élèvera respectivement à  400 millions d’euros, indique Euler Hermes, dans un communiqué de presse en date du 5 avril dernier. Les biens d’équipement, qui constituent la majeure partie des exportations de la France vers  l’Algérie (40 %), devraient en être le principal bénéficiaire, avec des opportunités additionnelles à saisir à hauteur de + 100 millions d’euros en Algérie. Par ailleurs, d'après les données disponibles de la base GTA (groupe IHS) entre janvier et octobre 2016, les importations de l'Algérie en provenance de l'Hexagone ont atteint près de 3,5 milliards d'euros. La France était ainsi sur la deuxième marche du podium des pays fournisseurs avec une part de marché (PDM) de 10,44 %, loin, derrière, cependant, de la Chine, avec 6,2 milliards. L'Algérie y avait réduit ses achats de 9,48 % en un an, alors qu'ils étaient quasiment stables avec le géant asiatique (- 0,29 %). Les quatre premières postes d'importation de l'Algérie avec la France avaient essuyé un revers : céréales (- 11,4 %), machines et appareils mécaniques (- 24 %), pharmacie (- 3,45 %) et automobile (- 14,2 %).