Contact

Derniere minute

Derniere minute

Actel



Actel de Kouba

Les opérateurs économiques algériens sont confrontés, parfois, à des problèmes qui n’ont vraiment pas lieu d’être et qui empoisonnent, malheureusement, la vie des entreprises outre le manque à gagner et pour le Trésor public. C’est le cas de ces sociétés qui peinent à décrocher une ligne téléphonique fixe et une liaison Internet pour le bon fonctionnement de leur activité, d’autant que certaines d’entre elles jouissent de carnets de commande.

C’est le cas d’ACM LAB, une entreprise spécialisée dans l’importation des équipements et des services relatifs au monde du laboratoire qui accompagne les entreprises algériennes de production de produits spécifiques aux blocs opératoires et aux services de réanimation des hôpitaux et cliniques médicales. Cette entreprise souffre des services de l’Actel de Kouba qui n’a pas été en mesure de lui fournir des lignes téléphoniques pour son siège ni de palier aux lignes en dérangements depuis 10 mois, pour lui permettre d’avoir un minimum d’outils de communications à savoir une ligne fixe, un fax et une connexion Internet pour les besoins du développement de ses activités ( malgré les requêtes répétées auprès de ACTEL KOUBA, LA CENTRALE DE KOUBA, LA DIRECTION GENERALE D’ALGERIE TELECOM et LE MINISTERE DES POSTES ET TIC ….ou peut être que nos requêtes de dérangement n’ont pas été déposées au bon endroit … ! )

Les employés de l’Agence d’Algérie Télécom prétextent des problèmes au niveau du réseau souterrain. Pour l’entreprise privée, « ce n’est pas normal qu’on fasse payer les clients pour les faire attendre alors qu’il n’y a, théoriquement de problème de disponibilité de lignes téléphoniques ou d’accès à Internet, à Alger ». Selon des données recueillies par nos soins, il semblerait que l’opération technique de balancement des lignes téléphoniques vers le système de fibre optique connaît des cafouillages au niveau de la commune de Kouba., En outre, plusieurs abonnés se plaignent de ce manque de maîtrise. L’année dernière déjà, plusieurs clients ont eu à en pâtir de cette situation qui pénalise plusieurs quartiers, dont le plus touché demeure celui de Garidi. Malgré les bonnes volontés du personnel, l’Actel de Kouba semble toujours s’emmêler les fils depuis le début de cette opération de modernisation du réseau téléphonique.