Contact

Derniere minute

Derniere minute

Environnement



La deuxième phase du programme de micro-financement du Fonds pour l'environnement mondial (PMF-FEM) va consacrer 400.000 dollars aux projets initiés par des associations algériennes activant dans l'environnement, a indiqué le 9 mars à Alger la coordinatrice nationale de ce programme, Mme Rahima Chehih. 

Le PNUD offre 400.000 dollars aux associations environnementales

Durant cette seconde phase, le PMF-FEM, un programme mis en œuvre par le Programme des Nations-unies pour le développement et exécuté  par le Bureau des Nations-unies pour les services d'appui aux projets (Unops), accordera à ces associations des micro-financements pour une période de quatre (4) années à compter de 2017, a-t-elle précisé lors d'une rencontre entre le ministère des Affaires étrangères, le mouvement associatif activant pour la préservation de l'environnement et les représentants de ce programme.

La moyenne des financements est de 35.000 dollars par projet tandis que le montant maximal est de 50.000 dollars lorsqu'il s'agit d'un projet particulièrement important et innovant. Cependant, les associations bénéficiaires doivent contribuer financièrement à hauteur de 20% du projet. Le programme a adopté pour cette phase l'approche «paysage» qui représente une opportunité pertinente pour initier et faciliter une gestion environnementale participative dans les territoires identifiés. Une approche qui va permettre, selon elle, de mieux concentrer l'action des subventions et de promouvoir la programmation et le regroupement des projets.