Contact

Derniere minute

Derniere minute

Climat : Economie verte VS énergies fossiles



Au-delà de l'apparent consensus politique sur la nécessité d'accélérer la lutte contre le changement climatique, le monde économique est-il réellement en train d'opérer un tournant vers un modèle de moins en moins émetteur de CO2? Des signaux vont dans le bon sens, d'autres non.

Les émissions du secteur énergétique (2/3 des émissions mondiales) ont stagné en 2015 pour la 2e année consécutive, avec une croissance économique mondiale de 3%, confirmant l'amorce d'un découplage.
Avec 286 milliards de dollars investis et 153 nouveaux gigawatts installés, 2015 a été une année record pour les énergies renouvelables, notamment dans les pays émergents. Les prévisions pour 2020 ont été revues à la hausse. Elles représentent actuellement 15% de la production d'énergie et 23% de la production d'électricité. Entre 2009 et 2015, le coût du solaire a chuté de 80%. Cette énergie est devenue compétitive par rapport au gaz et au charbon dans certains pays (Chili, Emirats, Inde, etc.). Une centrale à Abou Dhabi détient le record du mégawatt/heure solaire le moins cher : environ 23 dollars.

Selon l'Agence internationale de l'énergie, l'intensité énergétique (quantité d'énergie par unité de PIB), ne cesse de baisser (- 1,8% en 2015), une conséquence des 221 milliards d'euros investis dans l'efficacité énergétique l'an dernier. La communauté internationale a décidé mi-octobre d'éliminer progressivement les hydrofluorocarbures (HFC), des gaz extrêmement nocifs pour le climat utilisés dans les réfrigérateurs et climatiseurs. Les pays riches devront avoir réduit de 10% leur consommation en 2019 et 85% en 2036. La Chine, plus grand producteur mondial de HFC, ou l'Inde, ont obtenu d'entamer leur transition plus tard.