Contact
  • Bannire Crsus
  • Banner Redmed 748x90

Derniere minute

Derniere minute

L’opérateur de téléphonie mobile mécontente son bailleur de fonds



Où va Djezzy ?

La gestion de l’opérateur public de téléphonie mobile Djezzy est de plus en plus équivoque. Le fonds national d’investissement (FNI), qui représente les intérêts de l’Algérie au sein de cet opérateur après le rachat de 51% des parts de l’opérateur égyptien Nadjib Sawiris par l’Etat algérien via le FNI, moyennant un emprunt obligataire de 160 milliards de dinars, serait dans l’expectative. La gestion du groupe Djezzy est assurée par des étrangers réputés être des professionnels, à l’instar de Nesci Vincenzo qui préside aux destinées de cette société depuis 2012. Cependant, le couple Mathieu Galvani (Directeur général) et Vincenzo Nesci ne convainc plus les pouvoirs publics à travers le FNI. Le représentant algérien au sein de cet opérateur semble agacé par les contre-performances de Djezzy et il ne s’en cache plus. Dans cet ordre d’idées, on parle avec insistance du retour à la tête de Djezzy de celui qui a présidé à la communication de cette entreprise durant plusieurs années, Hamid Grine.

Cette piste semble plausible au vu des résultats financiers jugés lamentables de Djezzy et aux intentions de départ de son premier manager. En plus, Hamid Grine représenterait la volonté d’algérianiser l’opérateur de téléphonie mobile. Comme indiqué dans l’édition n°151/152/153 de Crésus, il y a lieu de se demander si la nomination éventuelle de Hamid Grine en qualité de Président exécutif de Djezzy signifierait un retour entre les mains de l’Algérie de la gestion de l’opérateur économique. Depuis son départ du gouvernement, en mai 2017, suite à un remaniement ministériel, Hamid Grine a observé une totale réserve laissant présager un retour de ce fin connaisseur de la boîte – il y a géré la communication et les relations publiques durant de longues années – et d’une algérianisation de la gestion de l’opérateur semi-public de téléphonie mobile.  Notons que l’opérateur russe VimpelCom est actionnaire à 49% du groupe Djezzy.

  • Cash
  • Pub Laterale 2