Contact
  • Banner Redmed 748x90

Derniere minute

Derniere minute

Banques



Plaidoyer pour plus de communication avec les clients

Le gouverneur de la Banque d'Algérie, M. Mohamed Loukal, a affirme que les taux d’intérêt créditeurs et débiteurs sont "librement fixés" par les banques et établissements financiers. Toutefois, ajoute-t-il, les taux d’intérêts effectifs globaux sur les crédits distribués par les banques et établissements financiers "ne doivent, en aucun cas, dépasser le taux excessif fixé par la Banque  d’Algérie."

 Le premier banquier du pays rappelle que les modalités de fixation des taux excessifs ont fait l’objet de l’instruction datée de septembre 2016 de la Banque d’Algérie. Ces taux d’intérêt excessifs sont calculés et publiés périodiquement par les services de la Banque d’Algérie. A propos des taux d'intérêt servis aux épargnants, M. Loukal relève que s'ils sont "librement fixés" par les banques pour ce qui concerne l'épargne en Dinars, cela n'est pas le cas pour l'épargne en devises pour les particuliers, dont les taux d'intérêt "demeurent réglementés par la Banque d'Algérie". 

Par ailleurs, il relève que les banques sont tenues de délivrer "gratuitement" les services bancaires portant sur l'ouverture et clôture de comptes en dinars et en devises, la délivrance de chéquier, la délivrance d’un livret d’épargne, le versement et retraits d’espèces auprès de l’agence domiciliataire, l'établissement et envoi d’un relevé de compte trimestriel au client et l'émission de virement de compte à compte, entre particuliers, au sein de la même banque.

  • Pub Laterale 2
  • Cash