Contact

Derniere minute

Derniere minute

Abdeslam Bouchouareb revoit la définition du système CKD/SKD



Pour régir les Partenariats publics-privés, tandis que l’ingénierie du système de montage CKD/SKD sera prochainement revue, a indiqué le ministre de l’Industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb. Intervenant lors de la 2e édition de l’université d’été du Forum des chefs d’entreprise (FCE) tenue jeudi dernier à Constantine, le ministre a fait savoir qu’une réflexion sur un avant-projet de loi relatif aux Partenariats publics-privés (PPP) avait été entamée. Par ailleurs, il a annoncé que l’ingénierie du système de montage CKD/SKD, figée depuis 1998, allait être revue « pour en faire un levier de remontée dans les filières industrielles ».

L’idée principale, a-t-il expliqué, consistera à conditionner l’accès aux avantages par l’engagement à plus d’intégration locale. A souligner que le CKD est un système à travers lequel l’ensemble des pièces détachées nécessaires pour assembler complètement un véhicule sont vendues par les constructeurs à leurs filiales à l’étranger, tandis que le SKD sont des produits partiellement assemblés et exportés par les constructeurs à leurs filiales ou leurs partenaires à l’étranger détenant une licence. Rappelant les différents textes législatifs élaborés jusque-là dans le cadre de l’investissement, le ministre a fait savoir qu’avant la fin 2016, l’ensemble des textes d’application seront parachevés pour aboutir à l’entame de 2017 à « un cadre assaini, stable et attractif ».