Contact

Derniere minute

Derniere minute

Céréales : le gel et la sécheresse ont plombé la récolte



le directeur de la régulation et du développement de la production céréalière au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Oumari Chérif, a indiqué lundi que la production céréalière de l’Algérie pour la saison 2015-2016 avait baissé à 34 millions de quintaux contre 37 millions de quintaux lors de la saison 2014-2015. Les quantités de céréales récoltées jusqu’au 27 septembre écoulé ont atteint 34,110 millions de quintaux, une moisson en recul de 9% par rapport à celle de l’année précédente, a fait savoir M. Oumari pour qui ce taux constitue une avancée par rapport à la baisse de 11% annoncé par le ministre de l’Agriculture en août.

Cette différence est appelée, selon le même responsable, à baisser sensiblement après la collecte finale des récoltes fin octobre courant. Les quantités de céréales collectées sont réparties entre plus de 20 millions de quintaux de blé dur, 5 millions de quintaux de blé tendre, plus de 9 millions de quintaux d’orge et 750.000 quintaux d’avoine, a-t-il expliqué. La moyenne de rentabilité pour la saison 2015-2016 est estimée à 16 quintaux par hectare, a encore fait savoir M. Oumari rappelant que la présente saison agricole a été affectée par les intempéries qui ont frappé la wilaya de Tiaret, pôle d’excellence de la céréaliculture. Outre la sècheresse, la saison a été marquée par des chutes de grêle sur les superficies agricoles, notamment celles destinées à la céréaliculture. Le gel a également sérieusement affecté les cultures. Une seule nuit de gel, celle enregistrée le 3 mai, a été à l’origine d’une baisse sensible de la production dans les wilayas de l’ouest, notamment à Tiaret, a-t-il étayé M. Oumari ajoutant que les incendies étaient aussi responsables, dans une mesure moindre, du recul du rendement. Les services du ministère s’emploient selon ce responsable à constituer un stock important de superficies consacrées à la céréaliculture dans le cadre d’un programme de résorption de la jachère.

Le programme porte sur l’extension des périmètres irrigués estimés actuellement à 200.000 ha pour atteindre, à l’horizon 2019, l’objectif des 600.000 ha de superficies irriguées (…) Les wilayas de l’est ont enregistré, cette année, les meilleurs taux de production de céréales contribuant à l’amélioration du rendement, nonobstant les pertes accusées dans les wilayas du sud dont les principales sont Sétif (3,2 millions de quintaux), Mila (2,7 millions de quintaux), Guelma (2, 18 millions de quintaux), Souk Ahras (2,115 millions quintaux) et Constantine (2 millions de quintaux).
« Nous avons une marge de manœuvre pour améliorer le rendement à l’hectare grâce au stock de productivité que nous nous employons à mettre en place en vue d’un exploitation optimale des ressources naturelles et humaines », a soutenu M. Oumari selon lequel le ministère entend consacrer 3,5 millions d’hectares à la céréaliculture lors de la campagne de labours-semailles 2016-2017 qui sera officiellement lancée samedi prochain.