Contact

Derniere minute

Derniere minute

Dépenses superflues



Ouyahia rappelle à l’ordre ses ministres et les walis

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, ne tolère plus aucun excès dans les dépenses publiques. Dans une instruction envoyée aux membres du gouvernement et aux walis, a rappelé l’exigence de rigueur budgétaire en ces temps de vaches maigres. Le Premier ministre a beaucoup insisté sur la limitation des dépenses d’équipements à ce qui figure dans le budget de l’Etat. Le Premier ministre a adressé cette instruction sur la base d’informations détaillées qui lui sont parvenues sur le dépassement des budgets d’équipements affectés à certains secteurs.

Pour Ahmed Ouyahia, qui prône la rigueur budgétaire et la réduction graduelle des dépenses publiques, il n’est donc pas question de laisser filer le budget d’équipements, qui risquerait d’aggraver davantage le déficit global qui avoisine les 30 milliards de dollars. Le Premier ministre a affirmé qu’il ne tolérera aucun «excès», mettant en garde contre le non-respect des instructions relatives à la rationalisation des dépenses publiques.

Le dégel par des walis et des ministres de certains projets sans l’accord du Premier ministre avait aggravé les dettes de l’Etat envers les entrepreneurs et les différents prestataires de services. Des dettes qui s’élèveraient à plus de 1 000 milliards de dinars. Face à ces dettes énormes, le gouvernement a recouru au financement non conventionnel,appelé communément planche à billets, afin de pouvoir payer ses créanciers. Une solution risquée en ce sens qu’elle puisse aggraver l’inflation qui est déjà à 7%. Le Premier ministre a ainsi averti les membres du gouvernement et les walis.