Contact

Derniere minute

Derniere minute

Un spécialiste des questions sécuritaires pour renforcer la coopération stratégique



M. John Desrocher, Nouvel Ambassadeur US EN ALGERIE

Les Etats unis d’Amérique ont nommé un nouvel ambassadeur en Algérie, John Desrocher, en remplacement de l’actuelle ambassadrice Joan Polaschik, en poste depuis août 2014, annonce le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié jeudi dernier. John Desrocher était jusqu’à présent sous-secrétaire d’État adjoint chargé des Affaires en Égypte et au Maghreb, un poste qu’il occupait depuis septembre 2014 et qui l’a amené à être en contact avec les autorités algériennes. Desrocher avait d’ailleurs souligné en février dernier la contribution de l’Algérie dans le règlement du conflit libyen. Il a également occupé le poste chef de mission adjoint à l’ambassade des États-Unis à Bagdad (Irak) et de consul général des États-Unis à Auckland (Nouvelle-Zélande).

Son poste à Alger constituera sa première expérience en tant qu’ambassadeur. Desrocher est un spécialiste des questions sécuritaires, ce qui augure d’une relation encore plus particulière entre les Etats-Unis et l’Algérie dans ce volet. Le 20 avril 2014, John P. Desrocher, alors sous-secrétaire d’Etat adjoint chargé des Affaires de l’Afrique du Nord, avait qualifié l’Algérie de pays «très important» pour les Etats-Unis.

«L’Algérie est un pays très important pour nous. Nous avons un important partenariat avec de réelles opportunités de le renforcer davantage à l’avenir», avait-il déclaré à l’issue de l’audience que lui avait accordée le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel. «Je suis très optimiste quant à l’avenir des relations algéro-américaines», avait encore déclaré le responsable américain, ajoutant que l’Algérie et les Etats Unis «ont beaucoup d’intérêts en commun dans la région et plus globalement».

Le 3 février dernier, le sous-secrétaire d’Etat adjoint pour l’Egypte et le Maghreb s’était félicité des efforts de l’Algérie dans la stabilisation de la région et «sa contribution de qualité» dans le règlement de la crise libyenne et à la stabilisation de la région. A propos de Mme Joan Polashik, l’ambassadrice partante, il convient de rappeler qu’elle avait été nommée en 2014 par le président Barack Obama. Avec elle, les Etats-Unis ont coordonné avec l’Algérie sur un éventail de questions notamment politique, sécuritaire et de lutte contre le terrorisme.