Contact

Derniere minute

Derniere minute

L’observation du croissant lunaire



L’Algérie se démarque de l’Arabie saoudite

L’Algérie ne sera pas dans l’obligation de suivre l’Arabie saoudite concernant l’annonce du premier jour du mois de ramadhan. C’est le message qu’a voulu faire passer le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa.

C’est pour la première fois que le ministère des Affaires religieuses anticipe et annonce que la nuit du doute en Algérie ne sera pas la même que celle de l’Arabie saoudite. Mohamed Aissa a précisé que l’observation du croissant lunaire annonçant le premier jour du mois sacré du ramadhan aura lieu le vendredi soir affirmant l’impossibilité, d’un point de vue religieux, de son observation jeudi. L’observation du croissant lunaire annonçant le premier jour du ramadhan est prévu le vendredi soir suivant des calculs astronomiques et ne peut, d’un point de vue religieux, avoir lieu le jeudi comme en Arabie Saoudite, a affirmé le ministre. Or, c’est une commission d’observation du croissant lunaire qui s’est toujours chargée de cette mission loin de la tutelle du ministère des Affaires religieuses.